Est-ce payant une contre-visite ? 

En vue d’éviter les accidents causés par le vieillissement de votre véhicule, il est important de faire périodiquement une contre visite de contrôle technique. Il permet en effet d’analyser votre véhicule pour relever d’éventuels problèmes ou des défaillances techniques.  Est-ce que se contrôle est gratuit ? Nous vous donnerons plus d’éclaircissements à ce sujet dans cet article. 

Qu’est-ce que la contre-visite du contrôle technique ? 

Pour assurer la sécurité de votre véhicule, il est indispensable d’effectuer un contrôle technique. En effet, le contrôle technique sert à déterminer l’état de votre 4 roues. Lors du contrôle, plusieurs points de contrôle sont vérifiés comme par exemple la visibilité, les freins, les organes mécaniques, la plaque d’immatriculation, l’éclairage et la signalisation ou encore les feux de croisement.  Lorsque ces points présentent des défauts, on parle d’altération lesquelles peuvent être soumises à des contres visites. Il va falloir effectuer des réparations auprès de votre garagiste si sur le procès-verbal de contrôle, il vous est notifié la présence d’altération pour votre véhicule. La phase suivante est celle où vous retournez votre véhicule dans un centre de contrôle afin qu’ils puissent vérifier si les réparations ont été faites. C’est ce qu’on appelle la contre-visite. 

A lire aussi : Tout savoir sur la location de véhicules industriels !

Quel délai et quels documents pour la contre-visite ? 

Pour effectuer les réparations nécessaires afin de présenter votre véhicule à la contre-visite, vous avez un délai légal de deux mois et ceci à partir de la date du premier contrôle. 

Au cas où vous excéderez ce délai, il va falloir passer un nouveau contrôle technique qui en termes de coût est bien plus élevé que la contre-visite. Vous devez alors respecter ce délai pour éviter des coûts supplémentaires. 

A lire aussi : Pourquoi confier sa voiture à un parking privé pendant un voyage ?

Ainsi donc, pour faire une contre-visite, vous devez présenter les éléments ci-après : 

  • Un certificat d’immatriculation ou carte grise de votre véhicule ;
  • Le procès-verbal est obtenu suite au premier contrôle.

Coût de la contre-visite

Auparavant, la contre-visite n’engendrait pas de coût c’est-à-dire qu’elle était souvent offerte. Mais après la réforme de mai 2018, elle est facturée et a un coût libre.  Elle peut varier entre 10 et 35€. Aussi, son coût dépend de certaines caractéristiques. 

 Pour une contre-visite simple, c’est-à-dire qui nécessite un simple contrôle visuel, son coût peut osciller entre 10 et 15€. Par contre, de façon générale, pour une contre-visite étendue c’est-à-dire qui nécessite un passage sur machine, son coût peut osciller entre 20€ et 35€.

Néanmoins, pour ne pas faire face à ce surplus de dépenses, vous pouvez éviter la contre-visite dans certains cas.  Vous pouvez décider d’opérer une simple vérification du fonctionnement des feux de votre engin par exemple, pour éviter de faire une contre-visite. 

Aussi, vous pouvez contrôler la vétusté des pneus avant le contrôle technique pour éviter la contre-visite.  Vous pouvez demander une  vérification du fonctionnement des feux de votre véhicule pour éviter la contre-visite. Ainsi donc, vous pouvez éviter la contre-visite en vérifiant la défectuosité de certains points de contrôle chez votre automobiliste avant le contrôle technique.  

 

ARTICLES LIÉS