Pourquoi des selles très dures ?

Quel genre de question !

Ok, ce n’est pas la question la plus glamour. Mais quand vous allez aux toilettes, saviez-vous que vous ne devriez jamais « forcer » ?

Pourquoi presser ?

Beaucoup « grandissent » quand il s’agit simplement d’uriner ou de déféquer l’habitude. D’autres pour aller plus vite. Et d’autres, sinon ils ne le feraient pas.

A lire en complément : Quelle est la fréquence cardiaque à ne pas dépasser ?

Pourquoi ne forces-tu pas ?

S’ il n’y a pas de problème occasionnellement (oui, parfois nous sommes pressés !) les efforts répétés sont désavantagants. Surtout si on retient leur souffle.

La pression dans l’abdomen augmente alors, poussant non seulement l’urine et/ou les selles (nom sympathique pour Kakas !) , mais aussi tout le contenu de l’abdomen.

Lire également : Comment bien porter une ceinture lombaire ?

principal sacrifice : le plancher pelvien, ce fameux tissu mou « hamac » qui ferme le bassin sur le visage et entoure les ouvertures extérieures de l’urinaire (urètre), gynécologique (vagin) et système intestinal (anus).

Tout d’ abord, parce que la circulation sanguine est entravée, on peut voir l’apparition d’hémorroïdes.

Ensuite, les muscles et les nerfs de cette région deviennent moins efficaces lorsqu’ils sont étirés. Une fuite d’urine, de gaz et même de l’intestin peut alors se manifester.

Après tout, les organes du bassin (vessie et urètre, utérus, intestins) peuvent littéralement descendre (il est appelé prolapsus) et devenir une source d’inconfort et d’autres affections.

Il convient de mentionner que le cœur est également soumis à un stress significatif dû à des changements de pression rapides.

Ces conséquences sont-elles réversibles ?

Peut-être parfois spontanément avec des hémorroïdes ou sinon avec le renforcement musculaire du plancher pelvien dans d’autres cas.

Une exception : prolapsus avancé, qui ne peut pas disparaître sans intervention chirurgicale. Son inconvénient peut être considérablement réduite, grâce à divers instruments thérapeutiques.

Comment peux-tu ne pas pousser ?

Quand tu urines, tu ne devrais jamais pousser. Si vous avez besoin de croître, car sinon l’urine n’a pas à sortir, vous devriez consulter un médecin. Il vous expliquera la raison de ce blocage (il peut s’agir d’un problème de prostate chez les hommes, de la prééclampsie chez les femmes enceintes,…)

Quand il s’agit de selles, tout d’abord, donnez-vous plus de temps aux toilettes, sauf si vous y passez déjà quelques minutes. Si vous remarquez que votre chaise est dure, volumineuse, fissurée sur la surface et/ou en petites boules, vous êtes susceptible de souffrir de constipation et devez vous attaquer à ce problème.

Consultez un médecin si la situation semble insurmontable ou inhabituelle pour vous (vous remarquez un changement dans l’apparence ou la fréquence de votre chaise pendant plusieurs jours, ne sachant pas pourquoi), si vous avez d’autres symptômes ou si vous êtes inquiet.

Si rien ne semble anormal sur cette page, vous pouvez essayer de changer votre posture sur les toilettes. Une mauvaise posture souligne la courbure du dernier segment de la chaise et entrave sa progression vers la sortie.

Quelle est cette posture idéale ? Pour la grande majorité des gens :

  • Les pieds doivent toucher le sol (cela s’applique également aux enfants : pensez aux planches de course) ;
  • Les

  • genoux doivent être légèrement plus élevés que les hanches ;
  • Le

  • tronc doit être légèrement plié vers l’avant.

Essayez d’aller aux toilettes seulement si vous ressentez vraiment une envie. Vous remarquerez probablement que vos intestins ont leur petite routine et se vident progressivement presque à la même heure de jour en jour.

Enfin !

Une fois le problème résolu, envisagez un programme visant à renforcer la périnée pour restaurer le bon fonctionnement du périnée !

Un indice pour les femmes enceintes

La grossesse est une période propice à la constipation et aux hémorroïdes en raison des changements hormonaux et l’augmentation progressive du volume utérin, ce qui laisse de moins en moins de place à vos intestins.

Doublez les efforts pour protéger votre plancher pelvien, qui peut voir toutes les couleurs dans les mois à venir (c’est une longue histoire… à raconter dans un prochain article.)

ARTICLES LIÉS