Qu’est-ce que l’annuité d’un emprunt ?

Qu'est-ce que l'annuité d'un emprunt

Pour disposer d’un moyen de financement supplémentaire, les banques et les structures d’emprunts offrent des possibilités de prêt. Ces propositions sont notamment acceptées et conclues entre les deux parties sur des clauses de remboursement.

Dans ces dernières négociations, la notion l’annuité fait partie des expressions évoquées. Il s’agit évidemment d’une expression moins maîtrisée par la plupart des emprunteurs. Si vous projetez de faire un prêt, il serait judicieux d’en savoir plus sur ce que c’est que l’annuité.

A lire en complément : Où acheter de l'or Banque de France ?

Annuité d’un emprunt, qu’est-ce que c’est ?

Après avoir contracté un prêt, l’emprunteur est appelé à rembourser sa dette. Celle-ci se fait sur une période donnée en fonction du montant prêté. Ainsi, l’annuité est considérée comme ce paiement que l’emprunteur verse à son prêteur afin de se libérer de sa dette. Le remboursement comprend le capital prêté, ainsi que les intérêts que vous devez payer.

Ce taux est exprimé en pourcentage et est fixé bien avant que le contrat ne soit signé. L’annuité est notamment évoquée dans le cadre d’un prêt effectué par une entreprise ou une association pour le financement de ses activités. Le prêt obligataire est l’emprunteur qui nécessite un paiement par annuité.

Lire également : Comment augmenter la valeur d'une action ?

Il faut aussi ajouter que ce remboursement se fait de façon annuelle et couvre l’ensemble de la période pour laquelle vous contractez la dette. Ce qui veut dire que si vous empruntez une somme auprès d’une banque ou une structure de prêt pour une durée de 5 ans, il y aura 5 annuités.

Les différents types l’annuité

La notion de l’annuité se distingue en deux types. Ils sont évoqués et font objet de négociation entre un emprunteur et un prêteur durant la procédure d’un emprunt.

Annuité constante

L’annuité constante est une option que la plupart des sociétés préfèrent choisir lors d’un prêt. C’est un type de remboursement qui nécessite le paiement d’une même somme chaque année. L’emprunteur ne doit donc pas augmenter ou diminuer le montant pendant la vie du contrat. Cependant, les composants de somme ne respectent pas ce principe.

que l'annuité d'un emprunt

En effet, l’annuité comprend une partie de l’amortissement et celle du montant des intérêts. La somme annuelle payée de chaque côté n’est pas égale. Lorsque l’entreprise décide de choisir un paiement par annuité constante, le montant des intérêts payés annuellement diminue progressivement. Celui dédié à l’amortissement augmente jusqu’à l’échéance arrêtée. Ce qui justifie la constance du montant annuel versé.

Annuité variables

En ce qui concerne l’annuité variable, c’est un choix qui est souvent fait pour anticiper sur sa situation financière. La somme que doit payer l’emprunteur de façon annuelle régresse progressivement jusqu’à la dernière annuité. Ce qui veut dire que le premier paiement est la plus grosse somme à payer par l’entreprise pour le remboursement de sa dette.

Dans le cas d’une annuité variable, les frais d’amortissement diffèrent toujours de ceux des intérêts dus par la structure. Ici aussi, l’intérêt à payer diminue progressivement à chaque dépôt. Alors que la part du capital constitue un montant fixe. La détermination de ces différents frais est évidemment négociée entre les deux parties.

Comment se fait le versement des annuités ?

Le remboursement d’un prêt par annuité est une option qui semble favorable pour les emprunteurs. En effet, ce type de paiement se choisit avec la prise en compte de plusieurs détails, notamment la situation financière de l’emprunteur. C’est pour cela qu’elle est généralement accordé aux entreprises pour des prêts particuliers dont celui obligataire. La fiabilité des structures jouent donc un rôle important dans ces démarches.

Ainsi, afin d’alléger la tâche aux emprunteurs, la structure d’emprunt peut revoir les points liés aux modalités de remboursement. Ce qui implique donc les périodicités durant lesquelles le remboursement sera fait. Il y a trois possibilités qui sont offertes. Le paiement temporaire, le paiement viagère et le remboursement perpétuel.

Le paiement temporaire se négocie avec la fixation d’un délai exact pour la fin du remboursement. Un choix destiné aux entreprises qui jouissent d’une meilleure santé financière. Le paiement viagère est celui dont la fin du remboursement des dus n’est pas fixée à l’avance. Elle peut donc être décidée à tout moment entre les deux parties. Le paiement perpétuel n’est pas loin de ce dernier. Sauf que dans ce cas, il n’y a pas de limite.

ARTICLES LIÉS