Cigarette électronique : comment ca fonctionne ?

Originaire de Chine, la cigarette électronique est l’œuvre du pharmacien et ingénieur Honk Lik. Elle est indiquée aux fumeurs qui désirent arrêter de fumer du tabac en simulant l’acte mais avec 95 % de risques en moins. Vous en avez déjà acheté une ou projetez de le faire mais ne savez pas comment fonctionne une e-cigarette ? Alors retrouvez dans cet article l’essentiel de ce qu’il faut savoir.

Principe de fonctionnement global

Le principe fondamental d’une cigarette électronique est simple : une e-cigarette produit de la vapeur. Elle transforme un liquide aromatique en une délicieuse fumée relative à vos gouts et préférences. Cependant cela se fait grâce à un mécanisme bien huilé. Dans les faits, cette cigarette est constituée d’une batterie soit intégrée soit sous la forme d’un ou plusieurs accumulateurs. Son énergie électrique est activée par simple appui du bouton switch de la vapote. Ce petit geste permet de générer un courant électrique qui est envoyé vers le haut de votre e-cigarette appelé clearomiseur. À l’intérieur de ce dernier se trouve la résistance métallique de forme cylindrique.

A lire en complément : 5 raisons de travailler en espace de coworking

Lorsque le courant atteint la résistance, elle se met à chauffer. Et c’est cette réaction qui permet de vaporiser le liquide contenu dans le réservoir du clearomiseur. Ainsi, la vaporisation s’opère grâce à un ingénieux alliage de technologie et d’effet joule (chauffage). Une fois créée la vapeur remonte par la cheminée, un petit orifice au centre du clearomiseur. Puis elle atteint le drip tip ou embout de la cigarette. Il ne vous reste donc plus qu’à inhaler en aspirant avec vos lèvres. Tout cela se produit en moins d’une seconde pour vous permettre d’aspirer une vapeur au délicieux parfum aromatisé. Après le premier essai, les sensations procurées par l’e-cigarette donnent généralement à la cigarette classique un goût d’amertume.

Fonctionnement des composantes

Une cigarette électronique comporte normalement trois parties. En fonction des modèles ces parties peuvent être soit divisées soit assemblées. Néanmoins, l’ensemble de ces modèles comporte forcément :

Lire également : Comment faire une étiquette Thermocollante ?

  • une batterie,
  • un réservoir et
  • une résistance.

C’est l’assemblage réservoir + résistance qui se nomme clearomiseur.

Le clearomiseur

Il s’agit de l’ensemble constitué par le réservoir et la résistance. C’est l’une des parties indispensables de la cigarette électronique. Le clearomiseur possède un pas de vis à l’aide duquel il peut être fixé à la batterie. En général cette partie est transparente pour bien contrôler le niveau d’e-liquide. Il occupe un rôle fondamental pour la production de vapeur et le fonctionnement global de la cigarette. Il est composé :

  • De l’embout appelé Drip tip pour aspirer la vapeur.
  • Du réservoir contenant l’e-liquide. Celui-ci peut être en plastique (PET) ou verre (Pyrex)
  • D’une tête de chauffe ou résistance faite d’un fil résistif et de mèches en silice ou de fibres en coton.

Les plus sophistiqués possèdent également une bague de réglage du débit d’air nommée Air Flow. Parfois il peut être appelé Tank en rapport avec le nom anglais du réservoir. Bien entendu il existe plusieurs modèles de clearomiseurs. Vous pouvez en trouver avec résistance en haut, résistance en bas (BDC) ou même double résistance (Dual Coil). Chacun a sa spécificité pour s’adapter à vos attentes. Mais tous auront pour unique objectif de faire fonctionner votre cigarette électronique et générer de la vapeur.

La batterie

C’est l’autre élément indispensable d’une vapoteuse. Elle fournit l’électricité nécessaire pour l’évaporation du e-liquide. C’est la réserve d’énergie de votre cigarette électronique et existe également en plusieurs modèles. Mais la majeure partie de ces modèles sont des batteries Li-Ion rechargeables. De plus, toutes les batteries sont équipées d’un interrupteur appelé switch. Celui-ci permet l’alimentation électrique de la résistance quand vous appuyez dessus.

Leur capacité est exprimée en milliampères par heure ou mA/h. Vous pourrez ainsi trouver des batteries de 650 mAh, 900 mAh, 1300 mAh, etc. En bref plus cette capacité sera grande, moins vous aurez besoin de recharger la batterie. Par exemple, une batterie eGo de 650mAh d’autonomie équivaudra à une dizaine de cigarettes en fonction du clearomiseur. Vous aurez ensuite à la recharger durant 2 heures environ pour vapoter à nouveau 10 cigarettes. Cependant, si par jour vous fumez souvent un paquet alors une batterie de 650mAh sera insuffisante pour vapoter jusqu’au soir. Veillez donc à bien évaluer votre consommation de cigarette avant de choisir la batterie de votre cigarette.

ARTICLES LIÉS