Comprendre le bilan financier du promoteur immobilier

Quand on vous dit « bilan financier du promoteur immobilier », vous comprenez par ceci les coûts de construction. Ce n’est pas faux, mais vous devez savoir que l’exécution de cette opération de promotion immobilière s’accompagne de différents frais. Dans cet article, nous allons faire le point sur ces frais inhérents à la réalisation.

Les coûts de construction

Ce sont les services techniques de la structure qui s’occupent du chiffrage de ces coûts de construction. Lorsque le promoteur parle des coûts de construction, il faut savoir que c’est la somme des coûts d’infrastructures et des coûts de superstructure. Pour la première catégorie de charges, elle est relative entre autres aux contraintes du sol et la géométrie de la parcelle. Quant aux coûts de superstructure, il s’agit des frais inhérents à la partie visible de l’immeuble. Vous devez savoir que ceux qui dépendent grandement du marché du neuf.

A lire également : Qui doit payer debouchage canalisation ?

Les honoraires d’études et techniques

Sur une opération, plusieurs bureaux d’études techniques et architectes sont engagés par le promoteur immobilier pour assurer une construction neuve répondant aux exigences du client et aussi aux normes en vigueur. Ainsi, dans le bilan financier, vous pouvez voir les honoraires d’études et techniques. Cette somme ira à ces prestataires techniques du promoteur. Si vous voulez en savoir plus sur la promotion immobilière, retrouvez plus d’informations sur ce site.

Lire également : AFUL : Qu'est-ce qu'une Association Foncière Urbaine Libre ?

Les frais juridiques et financiers

Les frais financiers font référence aux coûts que doivent couvrir le promoteur pour financer l’opération et les assurances obligatoires. Ils représentent un certain montant et pourtant, il ne peut pas les contourner, car le fait de ne pas prendre ces assurances obligatoires peut l’exposer à une amende. Pour ce qui est des frais juridiques, ce sont les charges qu’il doit payer aux différents professionnels qui doivent gérer les procédures administratives.

Les honoraires internes et commerciaux

Les honoraires internes sont les frais qui iront dans la poche du promoteur et de son équipe pour leurs différentes interventions, notamment pour la gestion du projet. Il faut distinguer ces honoraires internes des honoraires commerciaux. Pour la commercialisation du projet, le promoteur peut faire appel à des partenaires externes et les honoraires commerciaux iront à ces partenaires.

Les taxes et les impôts

Dans le bilan promoteur, il y a aussi un poste de dépenses important : ce sont les taxes et les impôts. Ces derniers sont déterminés en fonction du prix de vente TTC de l’opération. Pour ce qui est des taxes, le promoteur peut également être obligé de verser la taxe d’aménagement et la taxe d’assainissement.

Jusque-là, on ne vous a pas parlé de la marge du promoteur. Il devra l’intégrer dans ce bilan pour assurer la pérennité de son activité. Si le promoteur vous demande tel ou tel prix, vous avez compris que lui-même, il doit couvrir d’importants frais.

ARTICLES LIÉS