Les fleurs du mal poème de Charles Baudelaire

Les Fleurs du Mal, de Charles Baudelaire, ne sont pas un seul poème, contrairement à ce que l’on peut penser, mais un recueil de poèmes, publié en 1857. Le recueil Les Fleurs du Mal contient 146 poèmes écrits par le poète français Charles Baudelaire, qui y aura consacré la plus grande partie de sa vie. Retour sur cette œuvre poétique exceptionnelle, véritable trésor de la littérature française.

Les poèmes de Charles Baudelaire (Les Fleurs du Mal)

Parmi les poèmes de Charles Baudelaire parus dans le recueil Les Fleurs du Mal, les poèmes suivants figurent parmi les plus connus :

A lire en complément : Comment faire de la pêche à pied ?

Au lecteur

Baudelaire a toujours été un briseur de codes dans l’écriture poétique. Dans Les Fleurs du Mal, le poète s’adresse au lecteur via ce poème équivoque. Parlant du mal et du diable, Baudelaire entraîne ensuite avec lui son lecteur dans les profondeurs de son esprit.

L’albatros 

L’albatros est l’un des poèmes les plus connus des Fleurs du Mal. Baudelaire y parle d’un oiseau majestueux, métaphore du poète maudit et déchu de sa place en société. N’étant pas perçu comme un homme ordinaire mais comme un hurluberlu avec de grandes ailes, Charles Baudelaire livre ici une satire cinglante sous forme de poème à l’arrière-goût de tristesse.

A découvrir également : Comment faire le GR 34 ?

Elévation

Dans Élévation, Charles Baudelaire fait honneur à la synesthésie, qui l’aide à s’échapper de la réalité morne et crue du poète maudit enserré dans son propre esprit.

L’invitation au voyage

L’invitation au voyage est l’un des poèmes phares du recueil Les Fleurs du Mal. Charles Baudelaire offre sa vision de de la sensualité en s’adressant à sa maîtresse Jeanne Duval, en quelque sorte son âme sœur. Le voyage semble transporter le lecteur et le poète, même si finalement, ce voyage est plus intérieur, confiné dans les recoins de la solitude du poète.

L’homme et la mer

Dans l’Homme et la mer, Charles Baudelaire se distingue. Comparant l’homme à la mer, il déroge à ses thèmes et à ses habitudes poétiques en faisant apparaître la mer comme un miroir de l’âme, miroir de l’homme. Violence, amour, destruction et mort – les thèmes de prédilection des poèmes des Fleurs du Mal. 

Une charogne 

Dans ce poème qui laisse apparaître tant la vie que la mort, le poète français s’adresse à sa maîtresse Jeanne Duval et s’amuse de la forme poétique. La mort se transforme en danse, l’écriture poétique se fait moderne, transcendantale.

Le chat

Pour Charles Baudelaire, le chat prend beaucoup de place et d’importance. Il s’agit d’ailleurs d’un animal satanique, qui lui rappelle la femme – par sa beauté et sa nonchalance. Baudelaire plonge ici dans sa part de spirituel, une constante dans le recueil de poèmes Les Fleurs du Mal.

Confession

Dans ce poème, Baudelaire se veut moderne et tente de tuer le romantisme pour instituer de nouveaux codes. Le poète “désérige” la femme de son piédestal, ce qui aura valu à Baudelaire de larges accusations de désir de blasphème.

La musique

Charles Baudelaire s’est illustré dans Le Spleen de Paris. Dans ce poème issu des Fleurs du Mal, le poète français tente de trouver le moyen d’échapper à ce même spleen. Ce moyen se trouve être la musique, qui aide l’homme à adoucir ses mœurs et à voyager intérieurement dans ses profondeurs sombres.

Spleen

Dans Spleen , Charles Baudelaire parle de tristesse, de mélancolie, de décadence, d’angoisse… Des thèmes on ne peut plus actuels. L’homme a-t-il seulement un salut ou est-il voué à chuter tel Icare ? La société a-t-elle seulement un avenir ou a-t-elle atteint son point de non-retour ? Baudelaire posait d’ores et déjà la question à cœur ouvert.

L’horloge

Horloge : ce symbole du temps qui passe possède une portée forte dans l’œuvre poétique de Baudelaire. Au cœur de cette atmosphère décadente, le poète nous rappelle à nous, les lecteurs, que nous sommes mortels. L’homme meurt, le temps passe inexorablement, nous entraînant tous vers la fin – ou alors, serait-ce une transformation vers un nouveau début ? 

Paysage

Dans Paysage, Baudelaire fait réellement vivre ses Fleurs du Mal. Ces poèmes expriment ce que le poète ressent, assis à sa table et composant ses poèmes. Son “paysage” est alors la ville de son cœur, son inspiration, son imaginaire vif.

Le cygne 

Baudelaire aimait Paris. Les Fleurs du Mal y font référence de manière plus ou moins biaisée. Nostalgique, Baudelaire évoque sa ville, détruite selon lui et défigurée par le Baron Haussmann.

A une passante

Ce poèmes des Fleurs du Mal fait référence à une femme idéale, imaginaire, n’existant pas. Inaccessible muse, elle fascine par son caractère volatil. Le poète est dès lors condamné à chercher voire quémander son amour toute sa vie durant.

La destruction

Dans ce poème, Baudelaire nous fait retrouver le fameux Spleen, cet ennui profond dont personne ne se sort vraiment. Baudelaire est coincé dans la non-création et nous livre des poèmes révélateurs de cette tension entre tentation et création. Le poète excommunie et accuse la femme de le détourner de son chemin – un thème cher à l’auteur.

Abel et Caïn

Du mythe d’Abel et Caïn, on connaît bien le fratricide. Baudelaire joue une fois de plus avec le mal et réhabilite de son plein gré le frère assassin. Cette posture baudelairienne est d’une provocation sans égale – marque de fabrique du poète, au cœur d’une époque trop classique pour le maudit écrivain.

La mort des amants

Les pulsions de vie et de mort se retrouvent tout au long des poèmes des Fleurs du Mal, mais s’expriment particulièrement bien dans La Mort des amants. On voit alors l’Eros et le Thanatos prendre leur place dans une fusion hors du commun, rappelant les tristes sorts des couples amoureux d’antan : Tristan et Iseult, Roméo et Juliette.

Charles Baudelaire et Les Fleurs du Mal 

Charles Baudelaire a commencé à faire paraître certains de ses poèmes dès 1843, dans des revues. Les Fleurs du Mal décrivent en un recueil sulfureux, la souffrance intense du poète, comparée à un enfer personnel

Malgré autant de souffrance dans l’accouchement de l’œuvre poétique, Les Fleurs du Mal nous laissent les plus beaux poèmes de la littérature française, divisés en 5 parties.

ARTICLES LIÉS