Comment obtenir une attestation Avpf ?

assurance vieillesseQuoi de plus précieux que les enfants et la famille ? Dans la vie, ces deux éléments sont essentiels. Si notre présence devient indispensable, certaines questions sont naturelles. Comment vais-je me joindre ? Et combien de temps ? Ou mon  ? Parents à la maison, sachez qu’il est possible de maintenir votre retraite. Cependant, vous avez besoin d’aide appropriée pour cela : l’AVPF.

A lire aussi : Séniors : pourquoi aménager leur logement ?

Assurance vieillesse pour les parents à domicile (AVPF)

Dans certains cas, arrêter ou réduire son activité est inévitable. Aider un être cher ou saluer un enfant en fait évidemment partie. Pour « tirer le meilleur parti de ces temps d’arrêt », l’AVPF intervient. Avec cette aide, ces périodes peuvent être comptées comme « actives ». Ceux-ci sont ensuite inclus dans le calcul qui détermine votre disposition de retraite.

Ce dernier est défini par trois points principaux : — Votre ressources financières — l’âge de votre départ — Vos périodes de travail

A lire en complément : Comment se passe une enquête sociale JAF ?

Leurs droits sont ensuite conservés et accumulés trimestriellement. D’autre part, vous n’avez pas à payer quoi que ce soit pour les cotisations. Parce que c’est surtout votre FAC ou MSA qui s’en occupe. Tout d’abord, en contribuant à vous sur la base du SMIC. En conséquence, ses contributions iront à CNAV. Comment se lier gratuitement au système général de sécurité sociale.

Vous voulez profiter de ces avantages dès maintenant ? Donc, tout d’abord, vous devez définir votre situation.

Cas #1 : Congé parental classique

L’ éducation des enfants exige certainement beaucoup de temps et d’investissement. C’est pourquoi vous devez d’abord obtenir des prestations familiales. Pour le congé parental, perçoivent : — Allocation de base (Ab) ou allocation pour soins aux nourrissons (Paje) ou — Ééducation conjointe des enfants (PrepPrepare) ou — Supplément familial (CF) ou — le parent quotidien Indemnité de classe (AJPP)

Sachez qu’il est possible d’accumuler plusieurs de ces avantages. Cependant, soyez prudent, parce que pas tous nettoyer bien ! Apprenez-en plus sur chacun d’eux avant de commencer.

Cas 2 : Accompagner les enfants handicapés

Aucun besoin de ressources n’est nécessaire pour les enfants handicapés. Seuls les éléments énumérés ci-dessous sont examinés :

Pour un enfant handicapé de moins de 20 ans :

1. Si ses parents sont au chômage ou à temps partiel : — il doit démontrer un taux d’incapacité de travail d’au moins 80 % — il ne peut pas être logé en internat Dans ce contexte, l’adhésion à l’AVPF est automatique.

2. Si ses parents sont tenus de cesser leurs activités sans être employés : — il suffit de justifier un taux d’incapacité de travail d’au moins 80%

Ici, la famille doit soumettre la demande de l’AVPF elle-même demandez. Il suffit alors de communiquer avec vos FAC ou ASM. Un certificat de l’organisme de supervision de votre profession est exigé (URSSAF, etc.). Cette dernière doit être indiquée comme date d’achèvement de l’activité. Il doit également fixer une date de récupération prédictive.

En parallèle, vous pourrez profiter de l’AEAH. Sa demande sera ensuite soumise à CARSAT dans votre région. A quelques exceptions près pour Paris (CNAV) et Strasbourg (CRAVTS).

Pour un enfant handicapé de plus de 20 ans :

Dès que l’enfant a plus de 20 ans, sa situation change. L’option la plus appropriée sera alors le congé d’allaitement.

Cas 3 : Congé de l’aidant

La demande d’autorisation est faite à l’initiative du demandeur. Il est exprimé quand un membre de la famille, a besoin d’escorte. Que ce soit en raison de son âge ou de son handicap. Les enfants adultes handicapés tombent donc dans cette catégorie.

Comprend : enfants, parents, conjoints, oncles, tantes, cousins, neveux… Ces gens doivent vivre chez vous en premier lieu. Vous pouvez également faire de courts séjours dans une structure médico-sociale.

Les conditions à remplir pour le soignant sont les suivantes : — ont été employés dans l’entreprise depuis un certain temps, — avoir une famille ou un lien étroit avec la personne que vous voulez aider.

Les règles applicables au bénéficiaire sont les suivantes : — être résident français, — justifier un taux minimal d’invalidité de 80 %, — obtenir un avis positif du MDPH à surveiller.

L’ aidant doit informer l’employeur de la demande. Si l’entreprise a un accord, veuillez lire ses termes. Sinon, un simple courrier ou un courrier recommandé suffit. La demande doit indiquer la date d’interruption des travaux. Ce processus doit être effectué au moins un mois avant cette date. Toutefois, cette période peut être raccourcie en cas d’urgence.

Le congé de l’aidant prend fin à : — Mort — Renaissance de l’autonomie — Remplacement par un autre membre ou service social

La période maximale de vacances est de 3 mois. Cependant, il peut être prolongé jusqu’à un an. Pour l’adhésion à l’AVPF, vous devez contacter MDPH.

Cas particulier : travailleurs indépendants. Pour eux, il n’y a pas de vacances de soins. Mais ils ont toujours accès à des circonstances similaires. Les parents à la maison, maintenant vous savez comment organiser. En suivant cette information, vous pouvez optimiser votre retraite. Grâce à l’AVPF, les responsabilités familiales et les prestations futures seront alors réunies ! Myriam GAUCHE, Editeur de FMHVolontaires

doit indiquer la date d’interruption du travail. Cette procédure doit être effectuée au moins un mois avant cette date. Cette date limite peut être mais être raccourcies en cas d’urgence.

Le congé de l’aidant prend fin à : — Mort — Renaissance de l’autonomie — Remplacement par un autre membre ou service social

La période maximale de vacances est de 3 mois. Cependant, il peut être prolongé jusqu’à un an. Pour l’adhésion à l’AVPF, vous devez contacter MDPH.

Cas particulier : travailleurs indépendants. Pour eux, il n’y a pas de vacances de soins. Mais ils ont toujours accès à des circonstances similaires. Les parents à la maison, maintenant vous savez comment organiser. En suivant cette information, vous pouvez optimiser votre retraite. Grâce à l’AVPF, les responsabilités familiales et les prestations futures seront alors réunies ! Myriam GAUCHE, FMHredDakteur

ARTICLES LIÉS